Poussée dentaire du bébé : calendrier et soucis fréquents

On parle de poussées dentaires quand les premières dents font leur apparition (dentition lactéale ou dents de lait), mais le terme de poussées dentaires comprend aussi le phénomène inflammatoire qui les précède. Les premières poussées dentaires concernent en général les incisives centrales mandibulaires, situées à la partie inférieure de la mâchoire, et les incisives centrales maxillaires, situées à la partie supérieure de la mâchoire.

Le calendrier dentaire

La première dent fait en général son apparition vers 6-7 mois. À la fin de la première année, les huit incisives centrales et latérales sont en général sorties. Les quatre premières molaires apparaissent entre 10 et 16 mois. Les quatre canines suivent. Puis viennent les quatre deuxièmes molaires, entre 20 et 30 mois. Bien sûr, l’ordre et le rythme d’apparition des dents varient d’un enfant à l’autre. Ce qui est certain, c’est qu’à 2-3 ans un enfant a déjà 20 dents.

Comment se passent les poussées dentaires ?

Une petite inflammation sur la gencive précède toujours l’apparition de la dent : c’est ce phénomène qui est plus ou moins douloureux, selon les enfants et selon le nombre de dents prêtes à sortir. Par ailleurs, la percée de certaines dents (canines ou molaires) peut être plus douloureuse que d’autres.

Quels sont les petits soucis ?

Les poussées dentaires sont repérables quelques semaines avant l’apparition des dents : la gencive est gonflée et sensible, l’enfant bave beaucoup, c’est ce qu’on appelle l’hypersalivation. Il est souvent grognon, irritable. Il peut avoir les fesses irritées et les joues rouges.

Ces symptômes peuvent aussi s’accompagner d’une légère fièvre, ne dépassant pas 38 °C. D’autre part, l’enfant, dont l’organisme est un peu affaibli par ce bouleversement, est plus sensible aux infections et aux microbes environnants : il n’est donc pas rare que les poussées dentaires soient accompagnées d’un rhume ou d’une autre pathologie bénigne.

Quand faut-il s’inquiéter ?

Si à 1 an aucune dent n’est apparue, il vaut mieux consulter un dentiste pour vérifier qu’elles ne tarderont pas à sortir. D’autre part, quels que soient le rythme et l’ordre dans lesquels les dents ont fait leur apparition, un enfant de 3 ans a en général 20 dents. Si une ou plusieurs dents manquent à l’appel, il faut impérativement consulter un spécialiste (dentiste ou pédodontiste) pour s’assurer du bon développement de la dentition, notamment en faisant une radio.

Comment traiter les poussées dentaires ?

En prévention, on peut s’adresser à l’homéopathie : Belladona ou Camilia en granules 5 CH, 9 CH ou 15 CH ou en petites fioles. Quand la gencive commence à être sensible, les anneaux de dentition réfrigérés peuvent engourdir un peu la zone et atténuer la douleur, comme les massages locaux à l’aide d’un gel anesthésiant qui réactivent la circulation sanguine. Mais au plus fort de la douleur, seul le paracétamol peut véritablement soulager l’enfant. L’érythème fessier peut aussi le faire souffrir, surtout en cas de diarrhée : l’application d’une pommade adaptée calmera les lésions et protègera la peau de l’acidité des selles et des urines.