Les examens médicaux : définitions et déroulement

L’examen médical est une procédure de diagnostic de maladie. Il permet de repérer, confirmer ou infirmer le développement d’une maladie et d’en évaluer la progression ou régression. Les examens médicaux prennent des formes variées : invasifs ou non, utilisant du matériel sophistiqué ou non, etc.

Phase préparatoire de l’examen

La phase préparatoire d’un examen est toujours sensiblement la même. Il démarre par un interrogatoire du patient ayant pour but de déterminer :

  • le motif de la consultation
  • ses antécédents personnels et familiaux
  • les symptômes passés et actuels et leur évolution
  • les traitements passés et actuels, médicaux et chirurgicaux
  • le mode de vie (consommation de tabac et d’alcool, situation familiale, prise en charge quelconque, etc)

Une fois l’interrogatoire fait, suivi si nécessaire d’une étude plus approfondie du dossier du patient et d’une observation du patient, l’examen en tant que tel peut démarrer.

Les examens non invasifs

Les examens non invasifs ne nécessitent pas d’effraction de la peau (hormis pour faire une prise de sang ou pour injecter un produit), et ne nécessitent donc pas d’hospitalisation. Parmi les plus courants :

  • l’électrocardiographie : elle permet d’observer l’activité du coeur
  • la prise de sang
  • l’IRM, ou imagerie par résonance magnétique : technique d’imagerie médicale permettant d'observer l’intérieur du corps en deux ou trois dimensions
  • la fibroscopie ou endoscopie : elle permet d’observer l’intérieur d’une cavité invisible à l’oeil nu

Les examens plus invasifs

L’examen invasif requiert une effraction de la peau et peut nécessiter une anesthésie locale ou générale. Voici deux exemples d’examens invasifs :

  • les biopsies : elles consistent à prélever une petite partie d’un organe ou d’un tissu pour l’examiner
  • la ponction lombaire : elle permet de recueillir le liquide céphalo-rachidien par une ponction entre deux vertèbres lombaires

Les examens requérant du matériel sophistiqué

De nombreux examens nécessitent l’utilisation de matériel. L’électrocardiographie, l’IRM et la fibroscopie cités dans les examens non invasifs en font par exemple partie. On peut également nommer :

  • la radiographie : technique d’imagerie médicale utilisant des rayon X qui permet de visualiser des os et organes du corps
  • l’échographie : technique d’imagerie médicale utilisant des ultrasons qui permet de visualiser un foetus ou certains organes internes
  • le scanner ou tomodensitométrie : technique d’imagerie médicale permettant, couplée à un ordinateur, de reconstruire une cartographie interne très fine d’un organe