Scarlatine : reconnaître les symptômes et éviter la contagion

La scarlatine est aussi appelée deuxième maladie, car c’est la deuxième maladie de l’enfance provoquant un exanthème infantile (rougeurs) à avoir été nommée. La scarlatine est une maladie éruptive de l’enfance causée par une bactérie, le streptocoque du groupe A. La scarlatine commence presque toujours par une angine rouge, et concerne les enfants âgés de 5 à 10 ansenviron.

Scarlatine et contagion

La période d’incubation de la scarlatine est de 2 à 5 jours. La fièvre qui l’accompagne atteint souvent 40 °C. La scarlatine se transmet par les gouttelettes de salive pendant les périodes d’incubation et de fièvre qui précèdent l’apparition des symptômes. Très contagieuse, l’infection survient surtout en hiver, à partir d’un enfant déjà atteint de la scarlatine ou d’une angine bactérienne.

Symptômes et signes de la scarlatine

Les symptômes de la scarlatine commencent toujours par des frissons, de la fièvre (40 °C), une angine rouge, une augmentation des ganglions du cou. L’éruption cutanée survient environ 2 jours après l’angine rouge. Elle est due à la diffusion d’une toxine sécrétée par le streptocoque dans tout l’organisme. L’exanthème, rugueux et chaud au toucher, débute au niveau du thorax puis se développe sur tout le corps.

Les formes atténuées de scarlatine sont désormais courantes, mais un symptôme reste caractéristique : la langue, blanchâtre au début, devient progressivement rouge écarlate. L’exanthème est ensuite remplacé par des écailles bien visibles aux doigts et aux orteils, qui tombent progressivement : c’est la période de desquamation.

Est-ce une urgence ?

 Oui, la scarlatine est une urgence et doit toujours être traitée. Bénigne dans la plupart des cas, elle peut présenter des complications dues au streptocoque si elle n’est pas traitée par antibiotiques. Les complications, fréquentes avant les antibiotiques, concernent surtout le rein (redoutables néphrites).

Que fait le médecin ?

Les traitements antibiotiques sont prescrits pour une durée de 10 jours, alliés à du paracétamol pour combattre la fièvre. L’éviction scolaire permet d’éviter la contamination des petits copains et instaure le repos de l’enfant atteint. Celui-ci est généralement soumis à un contrôle des urines 2 à 3 semaines plus tard. L’entourage familial et les personnes ayant approché le malade sont traités par pénicilline pendant 7 jours, afin d’éviter une contamination en chaîne.

Avec quoi ne pas confondre ?

  • Avec une autre maladie éruptive de l’enfance, la rougeole.
  • Mais surtout avec de nombreuses éruptions, dites scarlatiniformes, en particulier dues à des virus très courants et épidémiques.
  • La varicelle présentant des vésicules et non des taches rougeâtres, il n’y a pas de confusion possible.