Alcool pendant la grossesse : risques et conséquences

Les risques de l’alcool pendant la grossesse concernent la mère et le bébé, avec la survenue d’accouchements prématurés ou d’avortements spontanés. Les risques de l’alcool pendant la grossesse mettent en danger le développement du fœtus, car l’alcool passe directement du sang maternel au sang du fœtus. Le taux d’alcool est même plus élevé dans le sang du fœtus en raison de son petit poids et parce que son foie n’est pas encore assez formé pour pouvoir l’éliminer correctement. La consommation d’alcool est extrêmement nocive pour les organes du fœtus en pleine formation et notamment pour le cerveau. Elle peut entraîner un retard de croissance global du fœtus et un retard mental, des malformations de différents organes, et à doses élevées des malformations particulières du visage ainsi que des troubles mentaux regroupés sous le terme de syndrome d’alcoolisation fœtale.

À partir de quelles doses l’alcool est-il à risque pour le fœtus ?

La consommation d’alcool pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé du bébé. Il n’existe pas de seuil en dessous duquel il n’y a pas de risques pour le fœtus. Les risques de l’alcool pendant la grossesse sont tels que les experts de la santé recommandent « zéro alcool pendant la grossesse ».

Conséquences de l’alcool sur le fœtus

La consommation même modérée d’alcool (deux verres par jour) peut exposer le fœtus à ce qu’on appelle le syndrome d’alcoolisation fœtale, qui est une des premières causes de retard mental d’origine non génétique chez l’enfant.

Syndrome d’alcoolisation fœtale

Le syndrome se manifeste par différents signes dont l’importance et la sévérité sont liées à la gravité et à la durée de l’alcoolisme pendant la grossesse.

Défaut de croissance

Petit poids, petite taille, petit crâne avec pâleur, maigreur

Malformations morphologiques

Caractérisés par un rétrécissement de la fente des paupières (petits yeux) qui descendent en oblique, écartement marqué de l’espace entre les deux yeux, petit nez et lèvre supérieure fine, atrophie du menton avec mâchoire inférieure plus petite que la mâchoire supérieure, parfois cataracte

Retard mental

Anomalies du système nerveux (atrophie et développement incomplet de certaines parties du cerveau)

Malformations d’organes

Ces malformations peuvent toucher le cœur, le squelette, les reins et les voies urinaires, les organes génitaux externes, les yeux, les oreilles et même les organes digestifs.

Que deviennent ces enfants à l’âge adulte ?

Ces enfants resteront de petite taille à l’âge adulte :

  • Avec persistance des malformations morphologiques du visage ; certaines malformations d’organes sont irréversibles ;
  • Ainsi que des conséquences graves au niveau cérébral : difficultés de concentration, de mémorisation, agitation voire violence, retard mental, troubles du comportement qui mènent à l’échec scolaire et professionnel voire délinquance.

Une grande partie des enfants atteints de syndrome d’alcoolisationfœtale risquent de devenir alcoolodépendants à l’âge adulte. La seule façon de prévenir le risque de syndrome d’alcoolisation fœtale est l’abstention de toute boisson alcoolisée pendant la grossesse. Une femme alcoolique peut avoir un enfant indemne si elle reste abstinente pendant toute la grossesse.

Risques de la consommation d'alcool durant la grossesse

Il faut se méfier, à tout moment de la grossesse, des consommations d’alcool occasionnelles ou d’une consommation d’alcool qui peut paraître modérée.